HURGHADA AOÛT 2009, LES PIRES VACANCES DE MA VIE !

Ahhhh les vacances en famille !!!!! On attend toujours ce moment avec grande impatience ! On réserve et on paie à l’avance son séjour all inclusive de 15 jours via une agence de voyage puis on compte les jours.

Pourtant cette année-là, j’aurais dû arrêter les frais plus tôt parce que ça avait plutôt mal commencé ! Jugez-en par vous-même !

Les prémices d’un voyage raté

J’avais donné les papiers du voyage à mon époux et conservé dans un coin de ma tête l’heure du décollage ce fameux mois d’août 2009.

Pour info, c’est tout de même moi qui me suis présentée au mariage d’une amie de fac …une semaine après la date ! Je dis ça ….

Le jour J de notre vol pour Hurghada, nous nous sommes donc présentés, confiants, à la porte d’embarquement avec nos billets qui étaient valables ……pour le vol précédent et un décollage 12 h plus tôt !!!

Nous nous sommes donc fait refouler gentiment et le temps de comprendre ce qui nous arrivait, juste après ce blanc et cette sensation désagréable …vous savez ? La même que vous ressentez quand vous vous apprêtez à foncer dans le vide en manège !

Nous nous sommes rués au guichet de la compagnie pour modifier nos tickets mais c’était impossible : pas de rebooking avant 3 jours ! 3 jours de perdus sur un séjour de 15 jours !!!! C’était hors de question ! nous avons dit que nous réfléchirions ! pas de remboursement de billet possible nous avait alors assuré notre agence de voyage puisque l’erreur était de notre fait …alors mon mari et moi avons passé une nuit blanche sur nos ordis à trouver un vol pour le Caire puis Hurghada où nous attendrait la ‘limousine’ qui nous conduirait à l’hôtel.

Nous avons donc décidé de mettre 1000€ au bout de notre voyage déjà payé (plutôt que de perdre la totalité de l’argent déjà investi !) pour décoller le lendemain soir.

Arrivée en Egypte

Nous avons atterri à 3 h du matin au Caire et là, les ennuis ont continué :

On nous a sorti de la file des touristes du même vol, pour nous faire faire un visa nous autorisant à traverser …l’Égypte ! Il nous en a coûté 50€ …évidemment c’était une arnaque car nous étions les seuls et avec des enfants ! A 3 h du matin vous êtes plutôt coopératif et n’avons pas discuté, histoire de ne pas rester bloqués avec ces voleurs plus longtemps.

Ensuite, nous avons été également retenus et bloqués au passage des douanes sans aucun motif sérieux à part un éventuel contrôle supplémentaire qui tardait. Nous n’avions même pas pu passer par la salle des bagages puisque nos malfrats nous ont fait traverser un couloir et libéré sur la salle des enregistrements pour le vol suivant …J’ai négocié pour rester avec les douaniers dans le couloir, avec les enfants, pendant que mon mari ferait demi-tour pour récupérer les bagages …Ils ont eu pitié de nous et ont libéré mon mari qui ne revenait plus et le décollage de notre avion était imminent !! J’ai négocié ensuite la sortie du couloir pour aller à l’enregistrement pour gagner du temps ; le douanier nous a donc libéré et nous avons appris que tous nos bagages avaient été balancés dans le hall de l’aéroport !!! N’importe qui aurait pu les prendre !!! En plus, laissés sans surveillance dans un pays hostile dès les 5 premières minutes, je n’étais vraiment pas sereine !

Au comptoir d’embarquement là aussi on nous a fait attendre alors que nous étions les seuls ! J’imagine que tous les passagers vers Hurghada avaient déjà embarqué ! Nous avons fini par nous ruer vers la navette qui nous a déposé au pied de l’avion ….à hélices ! qui a fermé ses portes derrière nous et a décollé illico !

A l’intérieur, les sièges n’étaient pas vraiment fixes, certains n’avaient pas de ceinture de sécurité, derrière nous il y avait des cages avec des poules et des petites biquettes attachées avec une simple laisse. Je me suis demandé où était assis Indiana Jones ….

Bref, nous avons atterri à Hurghada sans encombre et avons pu nous entasser à 4 à l’arrière d’une petite berline (qui ne passerait jamais le CT chez nous) car le chauffeur avait emmené à l’avant un ami à lui ….j’ai pris mon fils sur mes genoux et je me suis dit que les ennuis étaient derrière nous…décompressons ! C’est les vacances !!!! Enfin !

Pour mémo, sachez que nous avons payé la course en même temps que le vol mais nous avions préparé 20 € pour le chauffeur qui était adorable ! on a chanté ensemble une chanson que j’avais entendu en Tunisie lors d’un de mes précédents séjours et ça l’avait amusé !

Je vous la mets :

Bon, après cette parenthèse musicale, on reprend le récit de mon séjour inoubliable :

Arrivés à l’hôtel j’essaie de lui (le chauffeur) glisser discrètement le billet après qu’il ait fini de décharger nos bagages mais, à cet instant, des gardes postés devant l’hôtel m’ont sauté dessus en un bond et m’ont arraché le billet en me disant que c’était eux qu’il fallait payer ! le chauffeur m’a regardé défait et m’a fait un signe me faisant comprendre de ne rien dire !

J’étais sidérée ! il était près de 6 h alors j’ai opté pour la récupération des clés de la chambre en gardant les bagages avec moi pendant que mon mari emmenait les enfants voir les piscines du complexe, prendre leurs repères et se désaltérer.

Installation à l’hôtel

Je me suis retrouvée seule au comptoir où un sauvage agressif (je n’ai vraiment pas d’autres mots) me dévisageait, haineux, en me demandant en beuglant ce que je voulais ! Il ne parlait pas français et ça le gonflait de devoir parler en anglais. Je lui ai calmement montré mes papiers et la feuille de réservation de la chambre. Il les a arrachés de mes mains (c’est une habitude chez eux !!) et m’a fait un signe de main qui me signifiait de dégager ! je lui ai répondu que je resterais là, parce que j’y étais très bien et que c’était plus pratique pour récupérer les clés ! Il s’est remis à hurler avec moi ! ce qui a fait sortir de la pièce derrière le comptoir un de ses collègues qui a dû lui demander ce qu’il se passait. Il lui a répondu en arabe mais j’ai très bien compris ce qu’il devait lui dire ! Son collègue m’a gentiment demandé d’aller m’assoir en face du comptoir d’accueil, le temps qu’ils trouvent la clé et m’enregistrent.

Ca a mis plus de 30 mn ! ma famille était passée trois fois dans le secteur…

Soudain, j’entends siffler et je regarde devant moi ….le sauvage avec son regard haineux me sifflait bien et me faisait des signes de main comme on appelle un chien ! genre : aux pieds !

Je ne me démonte pas, je reste calme, et regarde derrière moi puis le fixe et lui demande s’il s’agit bien de moi ? il se met à aboyer ! je me suis donc exécutée et ai enfin récupéré les clés !

On est donc monté prendre possession de notre ‘chez nous’ pour les 2 prochaines semaines et là ! Stupeur et déception ! Il manquait un lit et la salle de bain était plus que vétuste ! La chambre, très sombre et plutôt spartiate n’avait pas de fenêtres mais des petites ouvertures vers l’extérieur (bon, je vous l’accorde, la vue était sympa).

Fatiguée, lasse et cependant très remontée, je demande à mon mari de coucher les enfants dans notre lit pour qu’ils puissent récupérer du voyage et descends à l’accueil chez notre ami où je m’attendais à être mal reçue, mais j’étais tellement remontée que c’est moi qui l’ai attaqué en 1er ! je l’ai incendié en lui demandant s’il ne se foutait pas de moi ! plus d’une demi-heure pour me trouver la clé de la chambre la plus minable de l’hôtel !! Il a bafouillé que toutes les chambres étaient occupées et que je devais m’estimer heureuse d’en avoir une ! je lui ai rétorqué de jeter un œil sur ma feuille de réservation qui devait démarrer 2 jours plus tôt et qui confirme bien l’octroi d’une chambre familiale avec un lit pour chaque enfant ! Enfin, je lui ai intimé l’ordre de régler le problème dans l’heure et suis remontée.

Pendant que les enfants dormaient, j’ai javellisé la salle de bain et les toilettes ainsi que les poignées de porte, interrupteurs etc … j’ai toujours des lingettes anti bactérienne et des pastilles de javel pour chaque voyage !

Vers 9 h on a entrepris d’aller prendre notre petit déjeuner et dans le couloir nous avons croisé un employé de l’hôtel qui portait un lit à ressorts complètement rouillé ….je lui ai barré la route et demandé où il l’emmenait …je lui ai donné le numéro de notre chambre et c’était bien là, la destination finale de cet objet indescriptible qui m’a horrifiée ! je lui ai demandé de faire demi-tour et suis retournée à l’accueil où j’ai démonté les présentoirs pour argumenter ma colère légitime !!!! le problème a vite été réglé ….

Fonctionnement de l’hôtel

Alors là ! Vous pensiez que le pire était derrière nous ? Ah mais non !!!! La suite n’est pas mal non plus !

Comme nous avons râté d’un jour la réunion d’information de notre voyagiste, nous ne connaissions rien du fonctionnement de l’hôtel et pour faire court : on était 2 semaines en all inclusive mais on devait payer toutes les boissons et glaces et faire la queue du restaurant bondé par des touristes russes, conditionnés à faire la queue devant chaque plat ou panier….exemple : vous aviez 5 paniers de petits pains différents, de viennoiseries etc ….en principe, vous passez devant et attrapez ce que vous voulez manger …ah ben eux !!! non !!!!! ils faisaient la queue devant chaque met à ingurgiter ! Vous pensez bien que mes enfants habitués à la formule all inclusive sont donc passés devant tout le monde pour cheminer devant les buffets suscitant une rumeur agressive qui montait a l’encontre des petits ….

Je me suis demandée où j’étais tombée!

Les Piscines

Il y en avait une jouxtée à un bar ; vous pouviez effectivement boire votre cocktail les fesses dans l’eau. Moi qui vais aux toilettes souvent, j’ai fini par me demander comment ces gens-là pouvaient tenir aussi longtemps assis à picoler sans aller uriner ! J’ai eu ma réponse à l’animation aquagym du lendemain matin, seule fois où j’ai sauté dans l’eau …le sol était glissant, visqueux et en sortant me doucher je trouvais que l’eau avait une odeur indescriptible ! et là ! j’ai compris et je revois alors mes enfants la tête sous l’eau s’amusant même à refaire sortir l’eau en jets de leur bouche !

La 2ème piscine était en fait un lagon, une jolie étendue d’eau de mer bleue qui entrait dans le complexe, mais pour trouver un transat il eut fallu venir à 5 h du matin poser votre serviette ! Et encore ! J’avais graissé la patte des employés affectés à leur attribution pour n’en réserver que 2 chaque matin …je déteste l’eau et suis très bien posée sur mon transat à surveiller ma petite famille s’amuser et jouer tous les 3 ensemble ! et venir se sécher sur le 2ème transat.

D’ailleurs un jour j’ai assisté à une scène qui m’a purement scandalisée !!!

Un russe avec une jolie poupée d’une vingtaine d’années à chaque bras est venu graisser la patte des mêmes employés mais à coup de liasses de billets qui les a motivés à aller jeter au sol les serviettes de 3 transats dont les ‘propriétaires’ nageaient innocemment sans connaître pour le moment le sort réservé à leurs affaires.

Ensuite, sur cette plage, vous ne pouviez même pas vous reposer et fermer les yeux 2 mn sans être dérangé par un vendeur de glaces, de boissons, de pâtisseries, une masseuse, un vendeur de prestations pour aller plonger avec les requins etc ….

D’ailleurs, parmi ces derniers personnages, il y en a un avec qui j’ai sympathisé et qui s’appelait Allah Mohammed … (ça ne s’invente pas : le grand, le très grand !) ; il aimait la France et Napoléon qu’il remerciait pour ce qu’il avait amené à son pays. Il nous a proposé une sortie avec ma famille un soir au port d’Hurghada : nous étions ses invités. Je me suis dit que le pauvre garçon qui ne roulait pas sur l’or allait être pénalisé financièrement ! Nous sommes donc sortis et avons mangé dans un restaurant sympathique où j’ai payé l’addition discrètement ! En arrivant devant l’hôtel, il m’a rendu la totalité de l’argent et était déçu de mon geste. Je me suis excusée …et nous avons repris dès le lendemain nos discussions au bord de la plage …

À la fin du séjour j’ai appris que j’ai été raquettée tous les jours puisque les boissons, même alcoolisées, prises à tous les bars de l’hôtel étaient gratuites et idem pour les glaces des petits.

Enfin, le jour du départ, comme on n’avait pas voulu payer des frais de non restitution de la chambre avant midi (il était 11 :00 !), à 14 :00 quand la navette est arrivée pour nous emmener à l’aéroport, les hommes de la sécurité ont jeté nos valises par terre en les sortant de la soute à bagages et nous ont interdit l’accès à la navette qui est partie sans nous. Ensuite, ils nous ont gardé pendant 2 h en plein soleil devant l’hôtel avec les enfants âgés alors de 8 et 9 ans …sans eau. Comme ils pensaient que l’avion décollait à 16 :00, ils nous ont relâché à 16 :10 et le même chauffeur de taxi qui nous avait emmené le 1er jour avait assisté à toute la scène et s’était tenu prêt, c’est donc lui qui nous a emmené à l’aéroport, avec sa main sur la mienne en nous quittant pour ne pas que je lui paie la course. L’avion décollait à 18 :00. Mon mari et moi nous sommes séparés pour le passage aux contrôles avec chacun un gamin et une file d’attente différente. Nous avions peur que l’hôtel ne les ai prévenus pour qu’ils nous retiennent encore.

J’ai tremblé jusqu’à ce que les roues de l’avion quittent le tarmac puis j’ai éclaté en sanglots incontrôlables …

Voilà mes vacances à Hurghada en été 2009.

Moralité : ne venez jamais en vacances avec moi !

Marjorie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :