Balade à Metz

Aujourd’hui je vous emmène chez moi, en Moselle, visiter la capitale de la Lorraine mais aussi la Ville où j’ai fait mes études.

S’il vous plait, si vous parlez d’elle, dites [mɛs] et non [mɛts].

Cette ville a taille humaine a tout pour vous charmer : des jardins fleuris avec des fontaines, reposants et plein de couleurs, des bâtiments incroyables, une cathédrale (la Cathédrale Saint Etienne) qui fête ses 800 ans cette année, un centre ville dynamique pour se retrouver devant un bon repas ou un verre entre amis, en famille ou pour faire du shopping, une gare élue l’an dernier la plus belle de France, construite avec le Temple Neuf durant l’annexion allemande, des musées, théâtres, un campus universitaire, un stade de foot, des vestiges gallo-romains, des ruelles médiévales, des quartiers Renaissance, son dragon (le Graoully), la plus vieille église de France (Basilique Saint-Pierre-aux-Nonnains – IVème siècle), un plan d’eau, un port de plaisance, un aéroport à proximité, des Remparts (la Porte des Allemands notamment), des personnages illustres (Paul Verlaine, Pilâtre de Rozier, ….beaucoup de généraux, colonels, comtes, évêques, peintres, écrivains …)

Ce que j’aime dans cette ville c’est sa diversité architecturale qui témoigne de plus de 3000 ans d’histoire ; d’ailleurs, je suis toujours émerveillée quand je vois des edifices de style Renaissance rhénane ou de style baroque construits sous l’empire allemand.

Metz, cette cité administrative et militaire, a traversé les époques et en garde toujours les traces historiques à travers la construction de ses bâtiments : Saint-Empire Romain Germanique, l’Ancien Régime, Second Empire, Empire Allemand, puis au 20 ème siècle, la République Française.

En 2014 elle figure officiellement au patrimoine mondial de l’Unesco pour son centre Ville appelé « Metz royale et impériale » 

source : Google – J’adore cette carte qui montre bien les remparts de la Ville et la fameuse Porte des Allemands

C’est ici que l’auteure d’OSS 117 a passé son enfance. En effet, Josette Bruce, née Pyrzbil, a grandi à Metz et c’est elle qui a repris le flambeau des romans OSS 117 à la mort de son mari, Jean Bruce (maintenant ce sont les enfants qui en assurent la suite).

C’est aussi ici que Michel Serrault a enterré Jacqueline Maillan, au Cimetière de l’Est, il y a près de trente ans, le 9 septembre 1991, lors du tournage du film Ville à vendre, par Jean-Pierre Mocky.

Antoine Mayor, Michel Serrault et Jean-Pierre Mocky sur le tournage du film « Ville à vendre », de Jean-Pierre Mocky, au Cimetière de l’Est, à Metz, en septembre 1991.   Photo RL

Je vous laisse la découvrir à travers les activités à faire.

@ très vite !

Marjorie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s