La fin de l’été 2020

J’ai l’impression d’avoir rêvé l’été puisqu’il est passé furtivement et en accéléré …non ?

Ce Covid nous aura décidément tout pris, même le bonheur de savourer des vacances au soleil en famille (restreinte pour le coup) sans culpabiliser ! Certes nous sommes restés, pour 94 % des français, en France et c’est très bien pour nos villages et nos commerçants, mais pour les voyageurs du monde, contraints d’attendre les remboursements de leurs séjours déjà réservés ou au mieux reportés à l’an prochain, sans savoir s’ils pourront partir …enfin….cet été leur aura laissé un goût amer.

En week end aux portes de l’Alsace, je discutais justement avec un couple habitué à partir deux fois par an à l’autre bout de la terre ..Malaisie, Indonésie, Thailande, Maldives…Cuba. Etre forcés à rester ‘enfermés’ en France me donnait l’impression de lions tournant en rond dans leur cage …..je les comprends ! Etre privés de liberté ! Comment est ce possible ?!On n’aurait jamais imaginé tout ceci !

Cette année 2020 inédite sera donc mémorable ! Et le virus est encore là …à l’international ! Ce retour à l’anormal nous avait inconsciemment fait reprendre nos habitudes presque comme si de rien n’était mais au fond …nous savons que cet équilibre fragile risque à nouveau de basculer !

Nous sommes déjà en automne ! nous sommes passés du printemps à l’automne quasiment dans une atmosphère de terreur tue, de peur du lendemain, de crainte pour nos aimés, de tristesse pour ceux qui ont été fauchés au passage ….tendant le dos toujours ….encore ! Nous avons pris des congés, pour ma part pas beaucoup mais disséminés ça et là pour aller découvrir la Région de Gap, un peu de Lyon, que j’affectionne, au passage en me promettant d’aller visiter les villages alentour …oui, mais quand ?

J’avais programmé dans ma tête de partir en octobre une semaine voir ma famille dans le Var en espérant croiser ceux des Bouches du Rhône…trouver ce temps pour les voir sans les embrasser…mais quelle drôle d’idée ! Sans les serrer dans mes bras ! Exactement comme je le fais avec mes parents et mon frère autiste ….comment lui expliquer d’ailleurs l’inexplicable, car au fond nos esprits, pourtant cartésiens, ne savent pas non plus ..

Vraiment cette année aura été un cauchemar d’une dure réalité….

Dona Maurice ZANNOU disait que la complétude d’une vie ne réside pas dans le nombre mais dans la qualité des années….le Covid m’en aura déjà enlevé une que je ne rattraperai jamais !

Marjorie


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s