Un Week End à Berlin

J’ai découvert la Capitale de l’Allemagne grâce à une sortie avec mon Comité d’Entreprise le week end du 19 octobre 2018.

Cette grande inconnue, marquée par son passé tumultueux et notamment l’histoire de son mur ne m’intéressait pas plus que ça. Pourtant j’ai appris que près de 6 millions de touristes s’y pressaient chaque année et je voulais comprendre ce qui les attirait.

Souvenirs des images qui passaient à la télé quand j’étais petite, je n’avais pas de mal à imaginer les barbelés et ce mur terrifiant qui encerclait Berlin-Ouest pour empêcher les citoyens de l’Allemagne de l’Est (RDA) de passer en Allemagne de l’Ouest (RFA), appelé le mur de la honte avec ses miradors et ses soldats de la mort ; j’avais peur d’entendre et ressentir les bruits des fusils mitrailleurs visant les 136 victimes que ce mur a générées entre 1961 et 1989.

J’ai aussi cette image en tête que l’on croise partout à Berlin justement de ces premières fuites et notamment celle du policier frontalier Conrad Schumann, qui saute par-dessus les barbelés avec son uniforme de Vopo, son casque ovoïde et son fusil sur l’épaule, à l’angle de la Ruppiner et de la Bernauer Strasse, le 16 août 1961. 
Photo: ullstein bild

Enfin, j’imaginais une ville grise et triste, dans le même état qu’après guerre, alors que pas du tout ! Bien au contraire ! C’est une ville dynamique, riche en culture et patrimoine ! D’ailleurs, le vieux Berlin qui était le secteur soviétique de la Ville, nommé Berlin Est, est celui le plus moderne des deux avec toutes ses nouvelles constructions qui enterrent ce passé triste, d’une ville coupée en 2, entre un monde libre et un autre froid et ténébreux.

Ainsi et malgré ce passé très lourd, et son mémorial notamment de l’holocauste, Berlin s’est transformée en une ville culturellement et artistiquement riche et impressionnante. Elle abrite en outre pas moins de 166 musées, 142 bibliothèques et 60 théâtres. Elle s’est reconstruite avec énergie et volonté (beaucoup d’argent certainement aussi pour rénover, détruire, reconstruire …). Il s’y dégage d’ailleurs une énergie particulière et exceptionnelle qui a fini par me toucher très sincèrement par sa modernité et cette vitalité hors norme ! On a l’impression qu’après la chute du mur, les berlinois ont voulu gommer ce passé meurtri…

Premiers pas dans la ville…

Quand je suis sortie de la Gare, il y avait du soleil, ce qui a forcément modifié mes premiers a priori, qui ont eu du mal cependant à me quitter.

Notre bus nous attendait pour une visite guidée dans les artères principales de la Ville et j’ai découvert Berlin à travers les vitres un peu sales de ce bus. Chaque bâtiment historique faisait résonner en moi une douleur sourde qui me nouait le cœur. Je n’arrivais pas à transposer ce nouveau Berlin à l’ancien et ses souffrances.

Immersion et Découverte

Pourtant, la magie a fini par opérer et le summum pour moi, c’est quand le bus nous a déposé à côté d’un pan de mur, du côté Est (East Side Gallery), le long de la rivière Sprée et de la MühlenStrasse ; j’ai écarquillé les yeux sur les restes d’un mur complètement graffé ! J’ai scruté chaque graffiti et suis tombée sur un Banksy …là, c’était encore mieux que Noël !

Et comme les photos valent mieux que tout discours, en voici quelques unes.

Il y a même le fameux baiser fraternel entre Brejnev et Honecker du Russe Dimitri Vrubel, l’une des œuvres les plus célèbres de l’East Side Gallery.

Au retour, quand le bus a fini par nous déposer à l’hôtel, j’avais hâte d’arpenter les rues par moi même et de partir seule à la rencontre de cette vieille dame fringante.

Notre hôtel se trouvait d’ailleurs à proximité de Checkpoint Charlie, un des célèbres postes-frontières de Berlin qui, lors de la guerre froide, permettait de franchir le mur divisait la capitale allemande entre le secteur Ouest et le secteur Est. Il se situait sur la Friedrichstraße, à la frontière entre les districts de Mitte et Kreuzberg. (Checkpoint Charlie)

Juste à côté il y a le musée du mur avec une boutique de souvenirs où j’ai acheté un magnet représentant JFK et sa phrase très célèbre : Ich Bin ein Berliner (je suis berlinois) prononcée lors d’un discours lors de sa visite à Berlin-Ouest le 26 juin 1963, à l’occasion des quinze ans du blocus de Berlin.

Je n’ai hélas pas pensé à bifurquer sur ma gauche où il y a encore des vestiges du mur. D’ailleurs au sol, à certains endroits, il est matérialisé par des pavés carrés…

Quand j’y retournerai, je ferai le Parcours du mur de Berlin .

La soirée étant avancée, nous avons cherché à nous restaurer. Nous avons appris que Berlin était la capitale du Curry Wurst (saucisse au curry) ; évidemment j’ai voulu goûter, mais je pense qu’au lieu de m’avoir saupoudré mon repas avec du curry…ça ressemblait plutôt à de la cannelle ! moi qui suis végétarienne et qui voulais tester comme une ‘journaliste d’investigation’, une des spécialités du pays que je visite …c’était raté !

Il y avait pourtant Vöner, un fameux kebab vegan que tous les touristes s’arrachent et qui doit être excellent au vu de la queue qui ne désemplit pas. Je le testerai au prochain séjour. https://www.angloitalianfollowus.com/who-knew-vegan-kebab-meat-exists-at-voner-berlin

En rentrant à l’hôtel, nous avons longé des places dont une avec des trabans (trabis), ces voitures de l’Est qui inondaient Budapest lors d’un de mes voyages en 1992, avec mon Lycée ! Le monde des trabis : die trabi Welt !

Je voulais voir la porte de Brandebourg de nuit avant d’aller me coucher. Imaginer que mon grand père est passé en dessous pendant la guerre, alors qu’on l’emmenait travailler de force dans les champs allemands, enrôlé contre son gré au STO (Service du travail obligatoire), ça vous fait un pincement au coeur effroyable !

L’ambassade des Etats Unis est juste à côté et comme à Berlin, l’Ours est le symbole même de la ville depuis le Moyen Âge (il figure même sur ses armoiries et son drapeau) et que vous le croisez partout, décliné en couleurs etc … celui de l’ambassade US n’y déroge pas et m’a fait évidemment sourire, et vous allez comprendre de suite pourquoi (moi qui suis fan de NY, ça ne pouvait pas mieux tomber).

Nous avons fini la journée au bar de l’Hôtel, prêts à affronter la journée du samedi, que je vous laisse découvrir en images.

Journée du Samedi en Images

Vous verrez que nous avons pris le métro et fait une croisière sur la Sprée.

Le passé de la ville…

Les immanquables de mon prochain séjour

Comme un week end passe bien trop vite et que l’on a jamais le temps de tout voir, je me suis gardé pour la prochaine fois :

  • Le Palais du Reichstag avec son Dôme de verre et une vue à couper le souffle ;
  • La tour de télévision pour un panorama sur la Capitale de l’Allemagne inoubliable ;
  • L’île aux Musées, patrimoine mondiale de l’UNESCO, avec notamment la Cathédrale (Berliner Dom), le Musée archéologique de Pergame, …
  • Je n’y ai pas prêté attention mais les petits bonhommes des passages piétons à l’Est de la Ville (Ampelmann) sont connus dans toute l’Europe…
  • Le Mauerpark où les berlinois se détendent le we
  • Tracker les graffitis au Kreuzberg, etc ….
  • un show musical :

SPECTACLE « VIVID » AU FRIEDRICHSTADT-PALAST À BERLIN

La billetterie pour découvrir la Ville

  1. Berlin WelcomeCard : transports en commun, guide de la ville et réductions dans plus de 200 monuments et attractions !
  2. Tour TV de Berlin : Billet coupe-file
  3. Billet ballon captif Hi-Flyer de Berlin et vue panoramique
  4. Visite à pied à la rencontre de l’art urbain à Berlin
  5. Pass 48h – Découverte de Berlin en bus et croisière sur la rivière Spree
  6. Berlin en bus : Pass transport 24h ou 48h

La billetterie pour les Musées

  1. Le Musée de la Porte de Brandebourg
  2. Le Musée de la RDA
  3. le Musée Juif
  4. le Musée du Mur
  5. Le Musée de l’espionnage
  6. Little BIG City 

2 Replies to “Un Week End à Berlin”

Répondre à Marjorie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s